Catégories
Informations

La raison pour laquelle je détestais ma vie et la raison pour laquelle je vis maintenant

Barbara Allen
La raison pour laquelle j'ai détesté ma vie – Et la raison pour laquelle je vis maintenant

Par Srishti Kapoor
Barbara a soudainement perdu son mari, le lieutenant Louis Allen, qui a été assassiné par un autre soldat à peine 10 jours après son déploiement en Irak. Elle a élevé quatre jeunes garçons seuls face au traumatisme et luttant pour trouver sa propre volonté de vivre. Elle a rassemblé ses forces et a subi un procès en cour martiale de trois ans et demi qui a abouti à l'acquittement du tueur de son mari. Son expérience tragique l'a amenée à devenir coach car elle pouvait relier et guider les gens vers le bon chemin lorsqu'ils se sentent coincés ou traversent une tragédie. Aujourd'hui, elle est conférencière, auteure primée, épouse de l'étoile d'or et militante de la famille de l'étoile d'or militaire. Elle est la co-animatrice d'American Snippets, un podcast où son public peut écouter et apprendre des meilleurs entrepreneurs, dirigeants, influenceurs et Américains extraordinaires qui vivent le rêve américain.

Pouvez-vous me dire quelque chose sur vous-même? Quel a été ton parcours au cours des dernières années?
Les dernières années ont été riches en changements pour moi, à commencer par mon 42e anniversaire quand j'ai finalement compris que j'allais devoir me battre pour récupérer ma vie. J'ai 47 ans maintenant et toute ma vie est différente parce que j'ai décidé d'arrêter d'utiliser ma douleur comme excuse pour me permettre d'être une victime.
Aujourd'hui, je peux me concentrer davantage sur la gratitude pour ma vie et ses dons que sur ma douleur et ma douleur. Je suis fiancée à un homme incroyable et belle-mère à ses deux enfants. Mes quatre garçons sont grands maintenant! Trois sont au collège et un va b (…)

Souhaitez-vous en savoir plus? Inscrivez-vous ou connectez-vous à partir d'ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *